• Imprimer
  • Envoyer

Le nucléaire

Le contrôle des rejets liquides et gazeux en France

EDF surveille en permanence l’environnement de ses centrales nucléaires, sous le contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaireGlossaire sûreté nucléaireLa sûreté nucléaire regroupe l’ensemble des dispositions techniques, organisationnelles et humaines qui sont destinées à prévenir les risques d’accidents et à en limiter les effets, et qui sont mises en œuvre à toutes les étapes de la vie d’une centrale nucléaire, de la conception à l’exploitation et jusqu’à la déconstruction..

Comme toute activité industrielle, l’exploitation d’une centrale nucléaire entraîne des rejets d’effluents liquides et gazeux, effectués dans le respect des autorisations réglementaires et contrôlés. La comptabilisation des rejets est consignée dans des registres communiqués chaque mois à l'administration qui, de son côté, effectue des contrôles indépendants.

Les 20 000 mesures de surveillance de l'environnement réalisées tous les ans autour de chaque centrale vérifient l’efficacité des dispositions prises pour protéger l’homme et l’environnement. Ces mesures sont effectuées dans les écosystèmes terrestres et aquatiques, l’air et les eaux de surface et souterraines. La surveillance est réalisée par EDF ou des laboratoires extérieurs suivant un programme réglementaire. EDF publie chaque mois, sur son site Internet edf.fr le bilan synthétique du contrôle des rejets et de la surveillance de l’environnement et chaque centrale remet à sa Commission locale d’information (CLI) un rapport annuel sur ce même sujet.

Toutes les centrales d'EDF en France disposent d'un système de management de l'environnement certifié ISO 14001.


L’expertise des laboratoires externes

Le dispositif de surveillance de l'environnement est complété par :

La grande variété d'analyses effectuées pour ces études permet de connaître plus finement l'impact des centrales sur l'environnement.

Les laboratoires d’EDF agréés et intégrés au RNM

Sous l’égide de l’ASN, un Réseau national de mesures de la radioactivité de l’environnement (RNM) a été créé avec trois objectifs :

  • constituer une base de données proposant, sur tout le territoire, une estimation des doses reçues par la population et les résultats de mesures de la radioactivité de l’environnement,
  • faire acte de transparence en mettant ces informations à disposition du public sur un portail Internet : depuis janvier 2010, les mesures réglementaires de radioactivité dans l’environnement autour des centrales nucléaires sont accessibles au public sur le site du Réseau National de Mesures de la radioactivité de l’environnement, sur : www.mesure-radioactivite.fr
  • garantir la qualité des mesures de radioactivité dans l'environnement via l’agrément de laboratoires.

En savoir plus sur...

En décembre 2008, l’ASN a refusé son agrément aux laboratoires Environnement des centrales EDF, considérant que leurs mesures n'étaient pas suffisamment précises, au regard de la nouvelle réglementation, pour les données relatives à l'activité du tritium dans l'air et dans l'eau et à l'activité bêta globale dans l'eau et sur les poussières. Les laboratoires des centrales nucléaires ont procédé aux ajustements nécessaires pour obtenir à nouveau l'agrément de l’ASN et réintégrer le RNM :

  • actions correctives pour les mesures de l’activité bêta globale et de tritium,
  • utilisation de méthodes d’étalonnage plus précises,
  • développement d'outils informatiques de traitement des mesures,
  • essais comparatifs entre laboratoires, menés avec l’IRSN, montrant la pertinence de ces actions correctives.

En juin 2009, tous les laboratoires EDF des centrales nucléaires ont de nouveau été agréés par l’ASN, réintégrant le RNM.

You need Flash 9+

Donnez votre avis